FRANCIA. GLI STUDENTI DIVISI SULLA QUESTIONE DELLA SELEZIONE ALL’INGRESSO NEL SECONDO ANNO DEL MASTER (CORSO DI LAUREA) Stampa

Les étudiants et lycéens sont partagés sur la question de la sélection à l’entrée en deuxième année de master (M2): un petit peu moins de la moitié d’entre eux (48,9 %) s’y opposent fermement, d’après un sondage réalisé par L’Etudiant en février et portant sur 2 500 de ses lecteurs. Plus surprenant, plus d’un étudiant sur quatre (26,8 %) serait tout à fait favorable à une sélection systématique à l’entrée en M2, quand 19,9 % préféreraient une sélection pour certaines filières seulement. Depuis que le Conseil d’Etat a confirmé le 10 février que la sélection entre les deux années de master ne reposait sur aucune base légale, le débat enfle sur ce sujet. Face aux demandes des universitaires, le gouvernement a annoncé une concertation sur l’organisation du master dans les mois à venir. Pour les autres grades universitaires, comme à l’entrée en première année de master (M1), deux étudiants sur trois (68,9 %) seraient favorables à une sélection. Parmi eux, la moitié n’envisagerait ce système que pour certaines filières, l’autre moitié ne serait pas contre la généraliser à tous les masters. En commentaire de sa réponse au sondage, un étudiant de L3 sciences humaines et sociales résume le problème: «Une sélection à l’entrée du M1 permettrait aux étudiants de se réorienter vers d’autres cursus. A l’inverse, une sélection à l’entrée du M2 n’est pas souhaitable car de nombreux étudiants seraient amenés à redoubler plus d’une fois pour passer cette sélection.» (Fonte: L. Buratti, www.lemonde.fr 16-05-16)